Le dit de l’image #95

Le dit de l’image : un jour, une œuvre, un mot.
Comme une éphéméride du sensible,
une image quotidienne assortie d’un mot, d’une phrase, ou pas

Corot_Ariccia_Palazzo_Chigi

Ariccia, Palazzo Chigi, 1826, Jean-Baptiste Camille Corot (1796-1875), huile sur toile, 35,6 x 23,3 cm, Baden, museum Langmatt

 

«La ville pour celui qui y passe sans y entrer est une chose, et une autre pour celui qui s’y trouve pris et n’en sort pas ; une chose est la ville où l’on arrive pour la première fois, une autre celle qu’on quitte pour n’y pas retourner ; chacune mérite un nom différent ; (…).»

                                          Italo Calvino (1923-1985), Les villes invisibles, 1972

 

 

 


On peut admirer cette vue italienne de Corot jusqu’au 14 janvier 2018 dans l’exposition « Monet collectionneur » au Musée Marmottan Monet

A44940_Les_villes_invisibles.indd

Et lire ou relire Les – fantastiques – villes invisibles d’Italo Calvino…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s