Le dit de l’image #254

Le dit de l’image : un jour, une œuvre, un mot.
Comme une éphéméride du sensible,
une image quotidienne assortie d’un mot, d’une phrase…ou pas.

CONVERSATION A ARCACHON

La conversation à Arcachon, 1926, 1930, Pierre Bonnard (1867-1947), huile sur toile, 56 x 48 cm, Paris, Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

 

« Chaque fois je m’étonne lorsque je vois des gens prier qu’on leur consacre du temps, et ceux qu’on prie d’accorder ce temps sans difficulté ; l’un et l’autre considèrent le motif pour lequel du temps est demandé, le temps en lui-même, personne : comme si l’on ne demandait presque rien, ni n’accordait presque rien. La chose la plus précieuse de toutes, on s’en moque ; l’on s’y trompe aussi parce que c’est une chose immatérielle, parce qu’elle ne vient pas sous les yeux et à ce titre on l’estime de très faible valeur, pis : d’un prix à peu près nul. »

Sénèque (entre l’an 4 av. J.-C. et l’an 1 ap. J.-C. –  ap. J.-C.)
Sur la brièveté de la vie, 49 ap. J.-C.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s