Le dit de l’image #333

Le dit de l’image : un jour, une œuvre, un mot.
Comme une éphéméride du sensible,
une image quotidienne assortie d’un mot, d’une phrase…ou pas.

Roses et éventail japonais, 1888, Fernand Knopff (1858-1921),
Huile sur toile, New York MET

« Le japonisme fut une mode, un engouement même, pour tout ce qui venait du Japon, en imitait le style, la manière.
Mais une mode singulière qui dura près d’un demi-siècle, gagna tous les pays occidentaux depuis l’Angleterre et la France, et dont les manifestations furent des plus contrastées. (…) Car ce qui distingue d’emblée le japonisme des vagues antérieures d’exotisme – chinoiseries du XVIIIe siècle ou orientalisme du milieu du XIXe siècle -, c’est qu’on le rencontre moins dans les milieux académiques ou officiels que chez les artistes en quête d’expressions nouvelles. »*

*Plus sur Gallica, ici…

On peut voir les oeuvres de Fernand Knopff au Petit Palais jusqu’au 17 mars 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s