Et ta sœur ?#3

Une déambulation iconographique autour des sœurs qui vont par deux dans l’histoire de l’art…pour explorer ce lien si puissant, gracile et léger. Indispensable.

Portrait présumé de Gabrielle d’Estrée et de sa sœur la duchesse de Villars, École de Fontainebleau (fin du XVIe siècle), 125 x 96 cm, Paris, musée du Louvre

«Deux sœurs, quatre mains,
Deux cœurs, peut-être trois.»

MBL, le soir, 2019.


Les modèles sont identifiés : Gabrielle d’Estrées (1571-1599), favorite du roi Henri IV (1553-1610), et sans doute une de ses soeurs, la duchesse de Villars ou la maréchale de Balagny. Le geste étrange et affectueux de la jeune femme, qui pince le sein droit de Gabrielle d’Estrées, a souvent été interprété comme un symbole de la grossesse de Gabrielle, enceinte d’un enfant naturel d’Henri IV. À l’arrière-plan, la scène de la jeune femme cousant, peut-être une layette pour l’enfant à naître, confirme ce symbole de la grossesse de la favorite royale. Ce tableau fut acquis par le musée du Louvre en 1937.

Une réponse sur « Et ta sœur ?#3 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s