Le dit de l’image #458

Le dit de l’image,
comme une éphéméride du sensible,
une ou des images choisies ou créées
qui appellent des mots, ou l’inverse…

Ré-ré-ré-réel © Barbara Sabaté Montoriol, Collage marouflé sur papier de riz, le 24 janvier 2021*

Ré-ré-ré-réel

La réalité
se décompose
comme une brume
matinale
sous le soleil
qui la dissipe
quelque chose apparaît
qui semble
réel
mais ne l’est pas
ce quelque chose aussi
tremble
et se décompose
et derrière
lui
on entrevoit
encore quelque chose
qui cependant
n’est pas réel.

Alberto Moravia, L’Homme nu et autres poèmes, édition établie, présentée et annotée par Alessandra Grandelis,
traduit de l’italien et préfacé par René de Ceccatty, © Éditions Flammarion, 2021.1


1En librairie le 24 février.Publié sur AOC aujourd’hui.

* Ré-ré-ré-réel © Barbara Sabaté Montoriol, Collage marouflé sur papier de riz, le 24 janvier 2021: détail en niveau de gris de Ma femme nue regardant son propre corps devenir marches, trois vertèbres d’une colonne, ciel et architecture, 1945, Salvador Dalí (1904-1989)— une huile sur bois de 61 x 52 cm, Collection privée — & Interior #4, 2008, détail d’une photographie de l’artiste danoise Trine Søndergaard (née en 1972).

2 réponses sur « Le dit de l’image #458 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s