Dans la chambre de Monsieur le prince

Deux ans avant « la grande singerie », en 1735, le peintre Christophe Huet réalisait cette merveilleuse huile sur toile d’environ 3 m de haut. Cette oeuvre fait partie d’un ensemble de dix peintures décoratives peuplées d’animaux exotiques dans un paysage d’extrême- orient. L’artiste les a probablement peints pour la salle à manger de l’hôtel parisien du Petit-Luxembourg appartenant à la soeur du Prince de Condé. Cinq d’entre elles été restaurées et installées dans la chambre des princes à Chantilly au XIXe siècle, lorsque les Princes de Condé réaménagèrent le château pillé pendant la révolution.
Au XVIIIe siècle, il y avait à Chantilly, comme à Versailles une ménagerie qui attirait et distrayait les nombreux hôtes du château : ils ont probablement inspiré Christophe Huet.
Ce décor, ne serait qu’une « chinoiserie », selon les spécialistes du Mobilier national. Certes, mais qu’importe, ces peintures animalières sont faites dans l’étoffe des rêves. je ferme les yeux, suis assise sur la margelle de cette fontaine,les ailes du paon « froufroutent » de contentement, je sens la fraîcheur de l’eau sur ma main.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s