Triptyque lunaire

« Dehors les choses semblaient, elles aussi, figées en une muette attention à ne pas troubler le clair de lune, qui doublant et reculant chaque chose par l’extension de son reflet, plus dense et concret qu’elle-même, avait à la fois aminci et agrandi le paysage comme un plan replié jusque là, qu’on développe. »

À la recherche du temps perdu – Du côté de chez Swann – Marcel Proust (1871-1922)


Vue des huit sites célèbres de Kanazawa le soir. Lune
Estampe nishike-e
Hiroshige Utagawa (1797-1858)

« La lune pâlie de l’aurore.
La lune me charme encore quand son mince croissant apparaît sur la cime des montagnes, à l’orient »

Notes de Chevet n°118 – Sei Shônagon
(Dame d’honneur de la princesse Sadako, Japon, XIe siècle)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s