C’est moi qui souligne#1.3

C’EST MOI QUI SOULIGNE
Clin d’œil au merveilleux roman de Nina Berberova, et un titre qui parle de lui-même pour une nouvelle série.
Je lis, je souligne…une phrase pour l’idée qu’elle porte et qui me transporte, parfois juste une expression pour sa pertinence, un mot pour son chatoiement.
Un aide-mémoire autant qu’un désir de partager mon enthousiasme pour un livre avec ceux qui me suivent. Et le plaisir d’accompagner ce florilège d’images qui me semblent seyantes.


signaux-sensibles

Lecture de Signaux sensibles,
Entretien à propos des arts, de Jean-Luc Nancy
et Jérôme Lèbre. Portrait en creux de Jean-Luc Nancy, un philosophe qui me guide et nourrit mes questionnements sur l’art et le monde et la manière d’en formuler la pensée.
Un dialogue avec Jérôme Lèbre, professeur de philosophie.


C’EST MOI QUI SOULIGNE / SIGNAUX SENSIBLES
/ chapitre IV : Les arts en éclats (pages 133 à 173)

«  Rothko ne peint pas de pures couleurs, au contraire, les couleurs, dit-il, lui importent peu. Mais il peint les passages à la limite, les alternances, les apparitions et disparitions. »

mark-rothko-orange-red-and-yellow-1961-private-collection

Orange, red and yellow, 1961, Mark Rothko (1903-1970), huile sur toile, 206,4 x 236,2 cm, collection privée

«  Chrôma, c’est d’abord la couleur de la peau. C’est le teint avant de donner la teinte. Le teint recèle une richesse extrême de vitalité ou de morbidité, de force ou de faiblesse, de mode de vie, d’attaches régionales, d’émotion, de sensibilité et de sensualité. Un seul corps offre toute une palette ou une gamme de chromatismes, que la mort décolore. »

ingres

La baigneuse, dite Baigneuse Valpinçon, 1808, Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867), huile sur toile, 97 x 146 cm, Paris, musée du Louvre

«  Cette couleur de la mort, le peintre la recueille ou la recherche à son tour -Mantegna, Otto Dix, Picasso…- afin d’y saisir encore une translucidité de l’opacité qui se referme. »

christ_mantegna

La lamentation sur le Christ mort, 1470-1474, Andrea Mantegna (1431-1506), tempera sur toile, 81 x 68 cm, Brera, Pinacothèque

«  La photo, le cinéma, la vidéo, (…). Il se produit une sorte d’évidement projectif : devant moi s’ouvre un champ de présentation, un lieu pour l’avoir-lieu de présences produites, inventées, machinées par des appareils qui répondent aux attentes sensibles, aux intuitions, au tact et aux pressentiments de cette autre espèce de machine incalculable que forme le talent, le génie ou simplement l’esprit d’un « artiste ». De quoi s’agit-il ? Je dirais qu’il s’agit de l’approche. »

Photographer Dennis Stock holding camera to his fa

« Photographer Dennis stock holding a camera to his face », 1951, photo by Andreas Feininger (1906-1999) / Time & Life Pictures

« À tous les maniements de formes sonores, visuelles, gestuelles disposées autour de nous succède une approche, la venue vers nous d’une image qui matériellement s’avance ou se recule, qui se porte au contact de nos yeux plutôt qu’elle ne se tient devant eux. »

baudoin-lotin2

« Le couloir », 1970, Claude Batho (1935-1981)

«  (…) une approche telle que la chose vous envahit, ne relève plus de la perception mais de l’impression, du contact ou de l’empreinte. »

denis-roche

24 décembre 1984, Les Sables-d’Olonne, Atlantic Hôtel, chambre 301, Denis Roche (1937-2015)

«  (…) la photographie (…), à la différence de la peinture, laisse venir la lumière et ne la produit pas. Le peintre engendre la lumière, le photographe la capte. »

«  Cela sourd de l’écran, s’élève de lui et nous visite. Nous hante, nous fascine. »

todd-hido

#10552 – C,2011, Todd Hido (né en 1968), Archival pigment print sur papier Hahnemühle, 144,5 x 96 cm

«  Nous ne cessons pas de comparaître – en même temps aux autres et à nous-mêmes. C’est une expérience très primitive, c’est le corps même si je puis dire qui est le premier théâtre. »

boxeur

Le Boxeur, (autoportrait), 1931, Pierre Bonnard (1867-1947), huile sur toile, 74 x 53 cm, Paris, musée d’Orsay

2 thoughts on “C’est moi qui souligne#1.3

  1. Sabate, Marc (FR - IE Paris - Transmission)

    C’est très intéressant le développement sur la photographie, et le début sur les moments de transition : cela me fait penser aux « états critiques de la matiere », le moment précis de température et de pression d’une matière qui n’est ni un liquide ni un gaz et les deux à fois

    Marc Sabaté Associé & Directeur des Opérations Partner & COO – Head of M&A Advisory In Extenso Finance & Transmission (membre de Deloitte)

    marc.sabate@inextenso-finance.fr Mob. +33 673 009 318 LD. +33 172 296 823

    http://www.inextenso-finance.fr

    63ter, avenue Edouard Vaillant – 92100 Boulogne Billancourt (France)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s