Le dit de l’image #81

Le dit de l’image : un jour, une œuvre, un mot.
Comme une éphéméride du sensible,
une image quotidienne assortie d’un mot, d’une phrase, ou pas.

Villa Casdagli, Garden City, Cairo, 2010_Xenia Nikolskaya

Villa Casdagli, Garden City, Cairo, 2010, DUST: Egypt’s Forgotten Architecture
2006-12, Xenia Nikolskaya

« Aucune chose ne peut changer de forme dans le vide sans que celui-ci ne change aussitôt de forme autour d’elle. Il suit de là que le vide est la plus immense est la plus labile des plasticités formelles. Le vide est le champ plastique où toutes les formes sont également possibles, le terrain de jeu de toutes les formes, (…).»

        Jean-Paul Galibert, Avez-vous peur du vide ? Et si c’était un jeu ?, 9 septembre 2O17

 


• Plus sur Xenia Nikolskaya ici, dont les photographies sont actuellement exposées à la MEP dans le cadre de la deuxième biennale des photographes du monde arabe contemporain

• Et lire l’article du philosophe Jean-Paul Galibert en entier,

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s