Le dit de l’image #352

Le dit de l’image : un jour, une œuvre, un mot.
Comme une éphéméride du sensible,
une image quotidienne assortie d’un mot, d’une phrase…ou pas.

Des glaneuses, 1857, Jean-François Millet (1814-1875), huile sur toile, 110 x 83,5 cm, Paris, musée d’Orsay

« Les Glaneuses de Millet, celles qui sont à Orsay, celles dont on vend des centaines et des centaines de cartes postales aux étrangers qui passent par Paris, et bien, en fait, je les ai mieux regardées qu’avant et elles sont belles, c’est bien peint. On a un peu tendance à ne pas très bien regarder ces tableaux trop connus… Toujours, dès qu’on s’approche un peu, dès qu’on filme de près, dès qu’on prend le temps de regarder, on découvre quand même un peu plus la beauté des choses. »

Agnès Varda (1928-2019), dans l’émission Surpris par la nuit sur France Culture le 25/09/2000 pour parler de son film Les glaneurs et la glaneuse



J’ai regardé aujourd’hui Les glaneurs et la glaneuse, ce formidable documentaire d’Agnès Varda,
dans la sélection du mois de l’épatant nouveau site de LaCinetek (un site de VOD (vidéo à la demande) consacré aux plus grands films du XXème siècle. Les films proposés sont choisis et présentés par des réalisateurs du monde entier. Chaque réalisateur associé à LaCinetek a composé la liste de ses 50 films de chevet, sa cinémathèque idéale.)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s