Le dit de l’image #478

Le dit de l’image,
comme une éphéméride du sensible,
une ou des images choisies ou créées
qui appellent des mots, ou l’inverse…

Transatlantique 1492 © Barbara Sabaté Montoriol, Collage, Série Expérimental, impression sur papier de riz, le 06 octobre 2021*

Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve
Que le ciel azuré ne vire au mauve
Penser ou passer à autre chose
Vaudrait mieux

Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve
Se dire qu’il y a over the rainbow
Toujours plus haut le soleil above
Radieux

Croire aux cieux, croire aux dieux
Même quand tout nous semble odieux
Que notre cœur est mis à sang et à feu*

*Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve, Serge Gainsbourg, 1983.

Selon l’historien de l’art allemand Frank Zöllner, l’œuvre de Vinci serait un cadeau d’adieu de Ludovic Sforza (1452-1508), Duc de Milan, à Cecilia Gallerani (1473-1536), devenue sa maîtresse très jeune (vers 1488-1489).
Leur liaison dura jusqu’au milieu de l’année 1492, après qu’elle eut donné naissance à un fils, César.
En 1490, Ludovic Sforza épousa Béatrice d’Este, qui le contraignit à mettre fin à cette relation.


*Transatlantique 1492 © Barbara Sabaté Montoriol, Collage, impression jet d’encre sur papier de riz : détail de La Dame à l’hermine, 1488, une huile sur bois de Léonard de Vinci (1452-1519), 54 x 39 cm, conservée à Cracovie, au musée Czartoryski, détail détourné d’une photographie d’Annette Schwichtenberg, publiée le 5 août 2021 sur le site de l’Œil de la photographie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s