Calendrier de l’Avent / 24 gestes #5

Une tradition détournée, une petite étude de la représentation des attitudes des mains des femmes par les artistes.
Une série d’ex-voto de gestes, de ces mains féminines touchantes et touchées.

Série L’odeur de la nuit était celle du jasmin, 2020, FLORE, Artiste photographe franco-espagnole née en 1963

Ses mains, les poser l’une sur l’autre, sur ses genoux, paupières closes ou regard intérieur : ce geste, cette attitude, une façon de se tourner vers soi, de se protéger, de faire barrière  ?

Femme aux mains croisées, 1924, André Derain (1880-1954), huile sur toile, 91 x 81 cm, Paris, Galerie Patrice Trigano

Quand les mains se croisent pour mieux réfléchir ou se concentrer, que les yeux ne regardent rien,

Mains, Francesco Ferruccio Leiss (1892-1968) Italie, Florence, Museo di Storia della Fotografia Fratelli Alinari

…n’être qu’une présence.
« Inviter le recueillement dans nos journées.

Portrait de Mary Louise McBride (Mme Homer Saint-Gaudens), 1929, Louis Buisseret (1888-1956), collection Arkas.

Traverser notre quotidien, en ouvrant régulièrement notre esprit à ce que nous vivons : sortir des mots, des pensées, des objectifs, des actes, quitter le «faire» pour l’«être».

December 13, 1972, 1972, Melissa Shook (1939-2020), Gelatin silver print, 11,1 x 11,1 cm, Galerie Myako Yoshinaga

Se mettre à l’écart, lorsqu’il y a trop de tumulte autour de nous, ou en nous, et se dépouiller de toute forme de volonté, ne plus rien vouloir, ne plus rien chercher : des engagements, donc, de toute forme, de réflexion ou d’action, pour quelques instants.

Portrait d’une femme (avec cactus), 1930, Frederick Carl Frieseke (1874-1939), huile sur toile, 92.4 × 73 cm, Boston, Smithsonian American Art Museum

Ne plus faire qu’exister ici, et maintenant. Prendre juste conscience que nous sommes là, vivantes. »1

Les mains de Susana, Paris Gisèle Freund (1908-2000), diapositive couleur 24 x 36 mm, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe, IMEC

Cultiver « la capacité de rester reliée à l’essentiel, malgré l’interférence des apparences.

Dans le calme intérieur, le silence enseigne. »2


1 Christophe André, Méditer jour après jour, Leçon n° 8 : n’être qu’une présence.
2 William Segal, Respirer l’instant, chez Calmann-Lévy, p.22 et suiv.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s