Calendrier de l’Avent / 24 gestes #9

Une tradition détournée, une petite étude de la représentation des attitudes des mains des femmes par les artistes.
Une série d’ex-voto de gestes, de ces mains féminines touchantes et touchées.

Le langage de l’éventail à travers les gestes de la main qui l’anime…

Portrait d’Olga dans un fauteuil, Montrouge, printemps 1918, Pablo Picasso (1881-1973), huile susr toile, 130 x 88,8 cm, Paris, musée national Picasso

– Le passer d’une main à l’autre : « Je sais que tu regardes une autre »

– Le mettre devant le front : « Ne m’oublie pas »

Portrait de la mère de l’artiste, détail, 1883, Paul Leroy (1860-1942), huile sur toile, 100 x 81 cm, Rennes, musée des beaux arts

– Toucher avec le doigt le bord de l’éventail : « Je veux te parler »

– Se taper la paume de la main avec : « Aime-moi »

L’éventail de grand-mère, 1887, Virginie Géo-Rémy (1846-1924),Musée d’arts de Nantes

– Bailler derrière l’éventail : « Tu m’ennuies »

– Mettre un doigt devant le voilage : « Je t’aime encore plus chaque jour »

Sœur de l’artiste à la fenêtre, détail, 1869, Berthe Morisot,( 1841-1895), huile sur toile, 54,8 x 46,3 cm, Washington DC, National gallery of art

– Fermé dans la main droite : « Je cherche un fiancé »

– Fermé dans la main gauche : « Je ne suis pas célibataire »

Femme à l’éventail (Lunia Czechowska), 1919, Amedeo Modigliani (1884-1920),
huile sur toile, 100 x 65 cm, Paris, musée d’Art Moderne

– Porter l’éventail à son cœur : « Je t’appartiens pour la vie »

– Le laisser tomber : « Je suis tienne »

Berthe Morisot à l’éventail, détail, 1874, Édouard Manet (1832-1883), huile sur toile, 61 x 50,5 cm, Lille, Palais des Beaux-Arts

– Prendre l’éventail par la partie supérieure : « Tu me laisses indifférente »

– Le faire battre très rapidement : « Je t’aime beaucoup »

Madame Monet en costume japonais, 1875, Claude Monet (1840-1926), huile sur toile, 231,8 x 142,3 cm, Boston, musée des beaux arts

– Menacer de l’éventail fermé : « Ne soies pas trop audacieux »

– L’éventail sur le cœur : « Je t’aime »

Day Dreams, John William Waterhouse (1849-1917), huile sur toile, 17,7 x 26,4 cm, collection privée

– Le taper avec un autre objet : « Je m’impatiente »

– Se couvrir une partie du visage avec : « Nous sommes surveillés »

Miss Mary Ellison, 1880, Mary Cassatt (1844-1926), huile sur toile, 85,5 x 65,1 cm, Washington, D.C., National Gallery of art

– Se couvrir les yeux avec : « Je suis désolée »

– Appuyer l’éventail sur la bouche : « Embrasse-moi ».

Une réponse sur « Calendrier de l’Avent / 24 gestes #9 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s