Calendrier de l’Avent / 24 gestes #15

Une tradition détournée, une petite étude de la représentation des attitudes des mains des femmes par les artistes.
Une série d’ex-voto de gestes, de ces mains féminines touchantes et touchées.

La naissance de Vénus, vers 1484, Sandro Botticelli (1445-1510), tempera maigre (pigments liés à du gras), 172,5 x 278,5 cm, Florence, Galerie des Offices

Les mains d’Aphrodite pour les anciens grecs, Vénus pour les romains, cachent son sein que l’on ne saurait voir ou essore ses longs cheveux perlés des eaux dont elle naît.

La Vénus sortie des eaux ou Vénus anadyomène est un thème iconographique de la peinture occidentale, issu de la mythologie gréco-romaine.

Vénus Anadyomène, 1520-25, Tiziano Vecellio, dit Titien (vers 1488-1576), National Gallery of Scotland

L’adjectif  anadyomène  est un emprunt au latin anadyomene, substantif lui-même emprunté au grec ἀναδυομένη, désignant Vénus sortant de l’eau, et participe présent de ἀναδύομαι.
L’épithète faisait référence à la légende transmise par Hésiode1 dans sa Théogonie à propos de la naissance d’Aphrodite, qui aurait émergé de l’écume de la mer.

Naissance de Vénus, 1863, Alexandre Cabanel (1823 – 1889), huile sur toile, 130 x 225 cm, Paris musée d’Orsay

 la Theogonie d’Hésiode, poème qui raconte sur le mode généalogique l’histoire de l’univers divin jusqu’à l’établissement du royaume de Zeus, livre le récit le plus ancien et le plus détaillé de la naissance d’Aphrodite.

Vénus Anadyomène, entre 1808 et 1848, Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867), huile sur toile, 163 x 92 cm, Chantilly, Musée Condé

Selon Hésiode, aux origines de l’univers il y a Chaos, Abîme, suivi de Gaia, Terre, et d’Éros. De Chaos naissent ensuite Érèbe et Nuit, qui s’unissent pour engendrer Éther et Jour.
Gaia tire d’elle-même Ouranos, son égal, pour qu’il la recouvre tout autour, ensuite elle engendre les Monts, c’est-à-dire ses reliefs, et Pontos, la mer bouillonnante dans ses creux.

Naissance de Vénus, vers 1635, Nicolas Poussin (1594-1665), huile sur toile, 158,1 x 191,1 cm, Philadelphia museum of art

Unie à Ouranos, Gaia engendre les futurs Titans, mais aussi les Cyclopes et les Cent-Bras. Ces fils redoutables sont haïs par leur père qui les repousse dès la naissance dans les entrailles de leur mère.


Kronos, le plus redoutable de ces fils, animé à l’égard du père de la même haine qu’Ouranos voue à ses enfants, accepte de réaliser le plan que Gaia, oppressée et gémissante, propose afin de punir Ouranos et mettre un terme à ses œuvres indignes.

Vénus Anadyomène, dite Vénus marine, 1838, Théodore Chasseriau (1819-1856), huile sur toile, 65 x 55 cm, Paris musée du Louvre

Caché en embuscade et armé de la monstrueuse serpe fabriquée par Gaia, Kronos attend le bon moment pour lever la main sur son père. Avec la nuit Ouranos approche, poussé par le désir de s’unir à Gaia, et se déploie sur elle de tout côté.

La Naissance de Vénus, 1866, huile sur toile, Gustave Moreau (1826-1898), 21 x 26 cm, collection privée

C’est à ce moment que Kronos sort de sa cachette et tranche, à l’aide de la serpe, les parties génitales d’Ouranos. Les gouttes du sang d’Ouranos tombent sur la terre et la fécondent, donnant naissance par la suite aux Érinyes, puissances censées punir les crimes contre les proches, aux Nymphes Méliennes et aux Géants, puissances liées aux armes et à la guerre.

Vénus Anadyomène, 1842, Antonio María Esquivel (1806–1857), huiles ru toile, 184 x 110 cm, Madrid, musée du Prado

Des parties génitales, jetées par Kronos dans la mer et transportées au large pour longtemps, une blanche écume sort et, à l’intérieur de cette écume, une jeune fille prend corps.

La naissance de Vénus, vers 1636, Cornelis de Vos (_1651), d’après Pierre Paul Rubens ( 1577-1640),
huile sur toile, 187 x 208 cm, Madrid, musée du Prado

Laissant Cythère derrière elle, ce n’est qu’à Chypre que la belle déesse pose pied à terre, et voilà l’herbe tendre qui se met à pousser. Les dieux et les hommes appellent cette déesse Aphrodite, parce qu’elle s’est formée dans l’écume.

Nude Combing Her Hair, Venus Anadyomene, 1906, Pablo Picasso (1881-1973),
huile sur toile, 105,4 x 81,3 cm, USA, Fort Worth (TX), Kimbell Museum

Accompagnée d’Éros et suivie d’Himéros, autre déclinaison divine du désir, Aphrodite, aussitôt née, rejoint la communauté des dieux immortels pour se voir attribuer sa part d’honneur : le lot qui est le sien, parmi les humains comme parmi les dieux immortels, comprend les armes de la séduction et l’union intime.


1Hésiode (en grec ancien Ἡσίοδος / Hêsíodos, en latin Hesiodus) est un poète grec qui aurait vécu à la fin du VIIIe ou au début du VIIe siècle av. J.-C

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s