poisson-chat





Jadis, au japon, les gens évoquaient l’existence d’un poisson-chat géant lové au plus profond du sous-sol nippon, qui, chaque fois qu’il remuait, provoquait un tremblement de terre.
Cette superstition demeura longtemps vivace et permis la création de la variété d’estampes namazu-e (estampe reproduisant un poisson-chat) vendues après chaque séisme majeur de la dernière partie de l’époque Edo (du XVIIe au XIXe siècle, Tokyo aujourd’hui).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s