Londres, Empreinte de voyage n°2

Comme j‘aimerais habiter  dans la « Enlightenment Gallery », la galerie des Lumières au British Museum : c’est assurément la maison idéale !
Il y a là tout ce dont je raffole, c’est un nectar à base de jus concentré de culture et de beauté, où s’exprime l’esprit des lumières de la fin du XVIIe et du XVIIIe siècle.
La lumière au sens propre s’y déverse à flot par les grandes fenêtres en mezzanine.
Dans les vitrines de bois précieux de chaque côté sont sagement rangés sur fond de « rectory red » des livres, vases grecs à figure rouge, pierres, figurines de Babylone, Bouddha des indes et de chine, laque japonais, fossiles, coquillages, gravures d’animaux ou de plantes, vaisselle…
Le cheminement est scandé de sculptures romaines en marbre blanc, une belle déesse Sekhmet en diorite noire, de grands vases Medicis.
Une pincée de Louvre, un nuage de bibliothèque nationale et un zeste de Deyrolle.
On peut y ressentir l’illusion naïve d’appréhender le monde entier d’un seul regard.
Si je vivais à Londres, je crois que je viendrais ici tous les jours !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s