Murasaki Shikibu

Avant de reprendre la lecture du Dit du Genji, je me replonge dans les descriptions des subtils jeux de couleurs des innombrables robes de soie des belles dames de la cour de l’époque Heian (794-1185).
Dans ce roman, les femmes du moyen-âge japonais chuchotent derrière des écrans de papier les aventures du prince Genji, un amant idéal dont la beauté n’a d’égale que les talents amoureux.
L’Anthropologue américaine, spécialiste du Japon Liza Dalby, brosse ici le portrait de Murasaki Shikibu, l’auteur présumé du Dit du Genji.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s