Ajami



Ajami, est le nom d’un quartier de Jaffa ville rattachée à l’agglomération de Tel Aviv, en Israël. Là se nouent des drames, s’imbriquent les destinées de personnages si différents et si proches, la violence est crue, réelle.

Quand la lumière s’est rallumée dans la salle de cinéma, pendant de longues secondes, aucun mouvement alentours.

Comme l’écrit très bien Jacques Mandelbaum dans Le Monde,
c’est « un film électrique, nerveux, inventif, palpitant comme la vie et tranchant comme la mort« . Ce « monde pourri de l’intérieur par les logiques claniques, vitrifié par le repli communautaire« , est montré avec une efficacité redoutable !

Yaron Shani, isralélien d’origine juive et Scandar Copti, israélien d’origine palestinienne ont écrit et réalisé ce film terriblement noir, terriblement éclairant aussi. Si l’oxymore a une terre d’élection, c’est Ajami.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s