Poésie de la pluie


J’aime le caractère YU, la pluie.
Il est resté très semblable au pictogramme originel.
Le caractère montre quatre gouttes qui tombent des nuages représentés dans le récipient ouvert vers le bas et suspendu dans le ciel (le trait horizontal supérieur).

En mettant après la clé celle de vêtement, on a un imperméable : le vêtement pour se protéger de la pluie…
yu yi imperméable

En écrivant sous le caractère de pluie celui de champ, on a le tonnerre.
lei tonnerre

En écrivant après tonnerre le caractère de pluie, on a l’orage.
lei yu orage

Avec le caractère de grenouille après la clé, on a la rainette, le petit animal amphibie vert tendre dont le coassement annonce la pluie.

yu wa rainette



Pluie fine en mars
Lavis (34 x 26 cm) de CHIANG Tsu-Wang,
Peintre et calligraphe taiwanais.

One thought on “Poésie de la pluie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s