Le dit de l’image #49

Le dit de l’image : un jour, une œuvre, un mot.
Comme une éphéméride du sensible,
une image quotidienne assortie d’un mot, d’une phrase, ou pas.

peinture à l'essence sur carton, 57 x 47,5 cm

Dans le lit, le baiser,1892, Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901), peinture à l’essence sur carton, 57 x 47,5 cm, collection privée.

« Ce n’est qu’un cas plus frappant dans le jeu ordinaire des affections. On devient amoureux parce que l’on se croit aimé; intelligent dès que l’intelligence vous fait signe. Réellement il y a des cercles magiques, bons et mauvais, qui enferment les gens pour toujours.  »

Alain, Propos1913, page 159.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s