Le dit de l’image #183

Le dit de l’image : un jour, une œuvre, un mot.
Comme une éphéméride du sensible,
une image quotidienne assortie d’un mot, d’une phrase…ou pas.

Psyché et l'Amour, dit aussi Psyché recevant le premier baiser de l'AmourGérard François Pascal Simon, baron (1770-1837

 Psyché recevant le premier baiser de l’Amour, 1797,  François Pascal Simon Gérard (1770-1837),  huile sur toile, 132x 186 cm, Paris, musée du Louvre

 

« L’amour vrai, c’est le plaisir que nous donne le plaisir de l’autre, la joie qui naît en moi au spectacle de sa joie, le bonheur que j’éprouve à le savoir heureux. Plaisir du plaisir, joie de la joie, bonheur du bonheur, c’est cela l’amour, rien de plus. »

Michel Tournier , Gaspard, Melchior et Balthazar (1980)

 

 

2 réponses sur « Le dit de l’image #183 »

  1. James

    J’ai toujours pensé que cette – mauvaise -peinture était une caricature de l’amour. « l’Amour » n’embrasse pas Psyché : sa bouche, fermée, n’effleure même pas le front.de celle qu’il approche (d’un air dégouté ?). Il ne la touche même pas. il ne la regarde pas. Sa pose est parfaitement ridicule. Et Psyché, les yeux dans le vague, l’air ennuyée, se demande quand cette comédie va finir.
    Froide, rigide, cette peinture me paraît aux antipodes de ce qu’est l’amour.
    Canova a traité avec génie, lui, le même thème, et montré que sensualité et délicatesse pouvaient être exprimés concurremment.

    J'aime

  2. Barbara

    Oui, le marbre de Canova est une oeuvre délicate et délicieusement voluptueuse, je l’aime énormément !
    Mais pour ce qui concerne celle-ci, je ne partage pas ton avis Je pense qu’il faut parfois savoir regarder au-delà des apparences. J’apprécie cette oeuvre de jeunesse de Gérard, classique à l’excès, où la froideur de porcelaine ne rend que plus sensible une sensualité naissante. C’est le tout premier baiser que l’Amour est sur le point de donner à la princesse Psyché et il est, à ce stade de l’histoire d’Apulée, invisible pour elle.
    Gérard évoque aussi une autre dimension de ce mythe en une allégorie métaphysique. L’humaine Psyché – qui en grec signifie « l’âme » – est sur le chemin d’une union avec l’amour divin. Au-dessus de sa tête, un papillon qui se dit aussi « psyché » en grec et symbolise l’âme…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s