Le dit de l’image #417

Le dit de l’image : un jour, une œuvre, un mot. Comme une éphéméride du sensible,
une image quotidienne assortie d’un mot, d’une phrase ou plus

« No. 153 », 5th April 2020, David Hockney (né en 1937), peinture sur iPad

« Ma vie me va, j’ai quelque chose à faire : peindre.»

David Hockney, Quelque part en Normandie, le 15 avril  2020,
extrait de la lettre d’intérieur de David Hockney, peintre, à Ruth Mackenzie, directrice artistique du Châtelet, lue par Augustin Trapenard sur France Inter ce matin.

« C’est clair, d’un crayon, Hockney fait ce qu’il veut. Mais il ne fait pas ce qu’il ne sait pas vouloir. Qu’un savoir, une technique, lui ouvre une nouvelle méthode, il s’y engouffre aussitôt avec avidité et la fait sienne. Ce qu’il en tire est toujours du Hockney, reconnaissable au premier coup d’œil, mais un Hockney nouveau, frais, inventif, en phase avec le monde qui l’entoure. Tant qu’il invente du nouveau, Hockney s’amuse et tant qu’il s’amuse, il ne nous ennuie pas. Sa passion de regarder (le paysage, les amis) devient notre passion de regarder (son tableau) .»

JEAN FRÉMON (né en 1946), David Hockney à l’atelier, 2017, Éd. L’ÉCHOPPE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s