Le dit de l’image #499

Le dit de l’image,
comme une éphéméride du sensible,
une ou des images choisies ou créées
qui appellent des mots, ou l’inverse…

Picasso dessinant sur le sable à Cannes, 1952. Willy Rizzo (1922-2013)

Petite pause au café Mirette de la Fondation Pernod Ricard — où l’on peut piocher dans une bibliothèque sur l’art et l’Esthétique tout en dégustant des douceurs —je parcours La recherche en art(s)1 et note cette phrase : « Quand Picasso déclara : je ne cherche pas, je trouve, il lançait une boutade qui visait à le démarquer d’une recherche réflexive, tendue vers un but, tant pour lui la peinture ne comportait pas de projet dissociable de son effectuation sensible. »2


1La recherche en art(s), Éditions mf, sous la direction de Jehanne Dautrey

2Lettre sur l’art, 1926, in Propos sur l’art, Édition établie par M.-L. Bernadac, Gallimard, 1998.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s