Hommage à André Marfaing

27 juillet 2011
Île-aux-moines, Chapelle du Guerric, pleine mer à 17h20, marée de 44/49,
Exposition de Cécile Donato Soupama, 13e jour

Enfin l’été est là, dès l’aube, l’île était enveloppée d’une gaze bleue légère et lumineuse.

Je pressens une journée sous le signe de la séduction.

-« On peut visiter ? »
-« mais bien sûr ! »
-« Bel endroit, beaux tableaux… », s’exclame le petit groupe en repartant.

-« Regarde, ils sont tous différents », dit une dame à sa petite fille
-« ah mais non, il y a toujours la même chose là », répond la fillette en désignant le pied droit de la toile,
-« pourquoi ? », poursuit-elle en se tournant vers moi.

-« quel beau voyage ! » me dit un monsieur à la casquette vissée sur ses cheveux blancs.

Une femme entre, elle a les cheveux roux, les joues pleines et la peau très pâle.
Son visage me trouble, je ne sais pourquoi, une impression de déjà vu.
Un moment après son départ, je réalise la ressemblance frappante avec le visage de la Vierge Marie courbée aux côtés de Sainte Anne sur le retable de la chapelle !

Quel bonheur de porter une robe légère aujourd’hui…

Une famille de « jeans » et de boucles brunes, le père, la mère, le fils, la fille -j’imagine- liés par les sourires qu’ils échangent, feuillètent le beau catalogue de Cécile qui vient d’arriver après un long périple de Sicile jusqu’à l’île-aux-moines.
On peut y admirer les très belles photos des toiles qui seront présentées lors de l’exposition
qui aura lieu du 15 septembre au 6 octobre à la galerie Hayasaki.


« Nero » Diptyque © Cécile Donato Soupama
Une femme qui porte le symbole du Yin et du Yang en pendentif semble irrésistiblement attirée par Nero et Revendication. Elle part, puis revient un moment après, elle voudrait acheter la moitié de Nero -le seul diptyque lié par des charnières de l’exposition !-

La lumière de fin d’après-midi est très douce dans la sacristie, où je profite d’un petit moment calme pour méditer devant les deux toiles « Hommage à André Marfaing », qui me touchent particulièrement.


Hommage à André Marfaing. 80x60cm © Cécile Donato Soupama

Je relis les mots de son ami et éditeur Imre Pan : « C’est le combat éternel de la lumière et des ténèbres, représenté non plus par des figures symboliques, mais par ses éléments mêmes. La lumière de Marfaing remonte le temps et il va très loin jusqu’aux premières heures de la création, jusqu’au moment où les choses n’existaient qu’en tant que tensions. »


Hommage à André Marfaing. 80x60cm © Cécile Donato Soupama

la vigueur tonale des toiles de Cécile évoque à merveille la force impressionnante que dégage cet affrontement de l’ombre et de la lumière dans les toiles d’André Marfaing.

Je me souviens qu’en 2008, les Abattoirs de Toulouse rendaient hommage eux aussi à ce grand artiste, disparu en 1987 ; et encore d’avoir été frappée à la lecture de ces mots d’André Marfaing lui-même : « Être persuadé que mille traits peuvent dire mille choses et qu’un seul trait peut dire tout. »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s