Résonances #1

Résonance, subst. fém., au sens figuré, ce qui fait vibrer l’esprit ou le cœur.    

Une nouvelle série hebdomadaire, écho d’images, l’une saisie, l’autre retrouvée.

Dans la journée, il y a toujours au moins un instant d’émotion générée par la vue d’une lumière, d’une forme, d’un mouvement particuliers. Un moment éphémère et par là même précieux. Je le saisis par la photographie ou le croquis, le nomme. Puis je pars à la recherche de son écho dans les arts plastiques. Réminiscence ou découverte, je souhaite partager le plaisir simple de la mise en regard de ces deux images.

Un moment calme le matin, l’esprit encore entre veille et repos. J’enveloppais à deux mains la douce chaleur des parois de porcelaine de mon bol de café fumant quand un rayon de soleil fit remonter à la surface de la vitre opaque l’ombre des volutes de fer forgé du garde-corps. Cela dura juste le temps de saisir l’image en contre-jour. Puis la forme se retira sans disparaître tout à fait.

dsc02177

18 novembre 2016 Contre-jour le matin #2

Le garde-corps du balcon de Gustave Caillebotte¹ en revanche se détache au premier plan révélant partiellement une vue en plongée sur le boulevard Haussmann à Paris. Et l’on devine en contrebas, dans une lumière matinale aux dominantes mauves, des silhouettes, un fiacre passant et une colonne Morris.

gustave_caillebotte_-_view_from_a_balcony_-_google_art_project

Vue d’un balcon, Gustave Caillebotte (1848-1894), Paris 1880 – Huile sur toile, 65,6 x 54,9 cm, Van Gogh Museum, Amsterdam.

Ce tableau fait partie d’une série de vues sur la ville depuis le balcon «du plus parisien des peintres impressionnistes»².  En réalité, le style de Caillebotte le place parmi les réalistes les plus chevronnés.

Gustave Caillebotte «est au cœur de ce Paris qu’Haussmann transforme radicalement, appartenant d’emblée au mouvement de la nouvelle peinture. Il peint la ville moderne sans jugement, avec une certaine distance et grande attention(…).»³

Il est assez troublant de  constater, comme l’écrit Itzhak Goldberg, que «le Paris de Caillebotte n’est pas un espace saturé de communications mais un vide où évoluent des inconnus étrangers les uns aux autres.»²

img-3

L’homme au balcon, boulevard Haussmann, 1880

800px-g-_caillebotte_-_un_balcon_1880

Un balcon, Gustave Caillebotte, 1880, coll. Privée

 

 

 

 

 

 

 

«Caillebotte s’interroge non sur ce qu’on regarde mais sur la façon dont on regarde, sur les conditions de la visibilité. (…) C’est la position du spectateur, souvent inclus au premier plan, qui est déterminante. Le peintre reste avant tout fasciné par le travail du regard dans l’organisation de l’espace pictural, et dans l’introduction de points de vue inhabituels.»²

Je retrouve dans sa Vue d’un balcon la même mélancolie que celle des formes que j’imagine ce matin derrière ma fenêtre. Où la modernité de la ville haussmannienne est déjà perçue avec un regard nostalgique si peu de temps après sa création.


1/ Bien que l’histoire, pendant très longtemps, ne l’ait que retenu comme le collectionneur, ami généreux et mécène des Impressionnistes, Gustave Caillebotte, bourgeois aisé, ingénieur de profession, a été formé à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris où il fut l’élève de Léon Bonnat. Très proche de Renoir et de Monet, Caillebotte se révèle aussi un personnage aux nombreuses facettes, pratiquant avec une égale passion la philatélie, l’ingénierie navale, la régate et l’horticulture.

2 / Itzhak Goldberg, La vision de la ville par les impressionnistes et par Caillebotte

3 / Gilles Kraemer, Gustave Caillebotte, le peintre aux pouces verts

On peut lire aussi : La propriété de Caillebotte à Yerres

One thought on “Résonances #1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s