Le dit de l’Avent #3

Le dit de l’Avent, focus sur un détail de la Nativité…

À partir du quatrième dimanche avant Noël, les chrétiens se préparent à «l’avènement» (c’est l’origine du mot Avent) du Messie dans la nuit de Noël. Il s’agit de célébrer la naissance de l’enfant Jésus à Bethléem.
Le calendrier de l’Avent est destiné à accompagner les croyants à travers cette période d’attente. Il trouve ses origines au XIXe siècle, dans les familles protestantes allemandes, où l’on donnait chaque matin pendant cette période des images pieuses aux enfants. 
Toute œuvre évoquant la naissance du Christ appartient au thème de la Nativité.
L’iconographie de cet évènement se répartit en cinq grandes scènes : l’Annonciation, la Visitation, la Nativité, l’Adoration des bergers et l’Adoration des mages.

Chaque jour de l’Avent donc, un regard ludique et didactique sur l’un des thèmes les plus évoqués dans la peinture occidentale depuis le IIIe siècle. L’œuvre d’où est extrait le détail est à découvrir… le lendemain 😉

Parmi les êtres qui peuplent les représentations de la Nativité, les animaux ne sont pas oubliés.

Dans l’évangile de Luc (2,7), il est question de la présence de bergers gardant leurs troupeaux. L’occident chrétien en a déduit qu’il s’agissait de moutons. Celui-ci, d’une facture très soignée, met en évidence les qualités sensorielles des choses, notamment le laineux du pelage.

Il apparaîtra demain dans le « cachée révélé » que certaines œuvres expliquent leur présence de façon plus théologique. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s